art_96

Visite de Nelson Chow

Président de l'Association des Sommeliers de Chine et de Hong Kong


art_95

Médaille d'Or !

ORBITE DE CANTINOT 2010 AOC BLAYE COTES DE BORDEAUX

Reçue au IVth CHALLENGE TO THE BEST FRENCH WINES & SPIRITS FOR ASIA ORGANIZED BY ALLWINES & HKSA 


art_93

Paolo Basso, meilleur sommelier du monde 2013

Château Cantinot - Suite Visite de Paolo Basso - 1er février 2016


image_17
illustration 17 illustration 17
illustration 17
art_92

DEGUSTATION VERTICALE DE CHATEAU CANTINOT DE 2002 A 2010

Paolo Basso, meilleur sommelier du monde 2013

DEGUSTATION VERTICALE DE CHATEAU CANTINOT DE 2002 A 2010
DEGUSTATION VERTICALE DE CHATEAU CANTINOT DE 2002 A 2010

Château Cantinot 2014
Nous avons des notes de cuir, de griottes, d'épices douces avec une touche balsamique. Belle bouche dense et savoureuse, riche et compacte avec des tanins fermes et vigoureux. Finale assez longue avec une rétro-olfaction intense et persistante. Un très beau vin expressif et ouvert bien que jeune. C'est un vin qui allie buvabilité, qualité, plaisir.

Les Tours de Cantinot 2010
Un nez de belle complexité, qui demande une belle oxygénation pour s'ouvrir. Notes de balsamique, d'eucalyptus, de cuir, d'épices douces, de griottes très mûres. Belle bouche dense, riche, structurée, savoureuse, avec un milieu de bouche de corps bien extrait et des tanins denses, fins, compacts et de belle astringence. Belle finale persistante, très expressive et savoureuse.
Remarque de Paolo : "Nettement supérieur aux autres".


art_87

Cantinot sur Orbite !

Notre histoire vue par Jean-Charles Chapuzet

"Le titre est un peu facile en rapport au nom de la cuvée haut de gamme du Château Cantinot mais il faut reconnaître que les vins de ce domaine tutoient les sommets de Blaye, repoussant les frontières plus encore à l’aveugle où de belles étiquettes médocaines peuvent se rhabiller. Tout a été pensé pour extraire le meilleur. La technologie et l’envie, de l’inconscience, du sang et des larmes. C’est un peu, sans en distinguer les pourcentages, ce qui constitue un verre de vin. 


Les auteurs, à la fois coupables et victimes, s’appellent Florence et Yann Bouscasse. Ils n’avaient rien à voir avec le vin. Ils étaient dans les embruns. Yann, dans le courtage maritime ; Florence, fille d’armateur et descendante de Léonce Vieljeux. C’est classe mais ça ne fait pas de ce couple des vignerons ! « Ce fut un peu la crise de la cinquantaine pour mon mari avec un désir de changement de vie, de direction », admet Florence avant d’ajouter : « Et notre rêve était d’avoir un vignoble ». Fissa, les Mansonniens regardent vers le Médoc avec ce goût du large ; on ne se refait pas mais c’est cher. Leur ami François Nony, propriétaire du Château Caronne Saint Gemme, les informe d’un château à vendre, rive droite cette fois, dans le blayais. 

Nous sommes en 2002. La bâtisse du Premier Empire est superbe, les dépendances offrent du potentiel et le vignoble est de 12 hectares. On se tape dans la main. « On ne connaissait rien, on savait juste boire du vin », s’amuse Florence avant d’étaler quelques déconvenues. Car il fallut s’improviser vigneron, vinificateur, commercial, comptable, marketeur Ajouté à la timidité des banquiers, le rêve devient une rude réalité.« D’autant que c’est un métier très physique », rappelle Florence, installée devant le portrait de son père posé sur la cheminée et qui a beaucoup aidé sa fille.

Florence et Yann s’entourent un temps d’un maître de chai et des conseils d’Olivier Dauga qui ne va plus les lâcher. « Ça fait 14 ans, le courant est passé aussitôt », jurent-ils. Depuis, parmi les 4 enfants, deux vont rejoindre le navire qui pèse désormais 26 hectares avec l’achat des Châteaux Haut-Boutet et Capron. Nicolas, le cadet, pour la technique à la vigne et au chai, et Tristan, le benjamin, au commerce avec un diplôme de sommelier en poche. Côté contenu, tout est pensé pour produire le meilleur et ça se voit déjà dans leurs yeux clairs, sensibles, intelligents. La volonté, le goût des belles choses et un chai jouant sur le bois, le béton et l’inox. Tout est là pour élaborer de beaux vins avec une particularité d’avoir de superbes malbecs. La gamme est juste remarquable ; remarquable d’équilibre, de race et de finesse. 

Citons le Château Cantinot 2011 (15EUR) avec ses notes épicées, de sous-bois, ses tannins très fins. Vantons Les Tours de Cantinot 2010 (25/30EUR) avec son nez des grands médocs, ce très bel équilibre, sur le fruit, jamais travesti grâce une maîtrise de l’élevage. Enfin, l’Orbite (45/50EUR) où la qualité du millésime va dicter chaque année l’assemblage entre les cabernets, le merlot et le malbec. Le 2011 a un nez de fraises écrasées et de cerise à l’eau-de-vie, une grande fraîcheur en bouche avec des tannins élégants, salins. Grand potentiel de garde, très belle bouteille ! 

Des vins qu’il faut se procurer pour les aligner à l’aveugle ; sale temps pour les buveurs d’étiquette !"


J-Charles Chapuzet est historien, journaliste, et écrivain français né en 1976. Journaliste au Figaro de 2002 à 2006, il est aujourd’hui intervenant en géopolitique et géo-économie au sein de l'école BBA INSEEC à Bordeaux et dispense également des cours sur le vin à l'INSEEC Wine & Spirits Institute. 


image_15
illustration 15 illustration 15
illustration 15
art_50

SOMMELIERS INTERNATIONAL

Sylvia van der Velden Raconte le Château Cantinot

"Depuis plus de 10 ans, Florence et Yann Bouscasse ont quitté la région parisienne et une vie bien réglée pour se jeter corps et âme dans leur passion pour la terre et le vin. Ils ont définitivement jeté l'ancre à Cars dans l'appellation Blaye Côtes de Bordeaux au Château Cantinot.

Seul rappel de leur origine professionnelle et familiale tournée vers la mer, la roue de Mulhouse, emblême de la compagnie maritime de la famille de Florence, apposée sur les étiquettes. Car aujourd'hui la famille Bouscasse est bien ancrée dans son terroir. Yann et Florence ont emmené dans l'aventure deux de leurs enfants : Tristan, qui se charge avec son père du développement en France et à l'étranger ; et Nicolas, maître de chai et chef de culture.

Cette reconversion était un pari osé. Mais les Bouscasse ont gardé de leurs racines maritimes une force de caractère et une volonté de fer. D'apprentissage en apprentissage, Yann s'est formé dans la vigne. Il s'est octroyé l'aide d'Olivier Dauga, "le faiseur de vin", un conseiller en vinification qui fut et reste d'une aide précieuse à chaque millésime.

Yann est bon élève et les vins de Cantinot sont une réussite. Leur ambition est de faire de beaux Bordeaux, mais surtout de grands Cantinot. Pour y parvenir, la famille prend grand soin de ses 18 hectares de vignes d'un seul tenant. Le vignoble est assis sur un terroir argilo-calcaire, et le sous-sol comprend une veine d'argile bleue. Un sol idéal pour faire de grands vins. L'encépagement se compose de 55 % de Merlot, 35 % de Cabernet-Sauvignon, et 10 % de Cabernet-Franc. Les Bouscasse ont opté pour la densité de plantation minimale de 4 500 pieds par hectares, gardent un enherbement naturel entre les rangs, soignent le palissage et l'effeuillage, et pratiquent une vendange en vert raisonnée, tout cela dans le but d'atteindre le rendement adéquat pour un raisin sain et de grande qualité. La vendange subit trois tris successifs dont le dernier à la main.

Les Bouscasse ont adopté des techniques de vinifications très précises et développent le parcellaire. Ils s'inspirent beaucoup de la Bourgogne, et abandonnent peu à peu les barriques bordelaises pour des fûts bourguignons de 300 et 350 litres, de plus gros volumes permettant une meilleure évolution du vin. Les vins de Cantinot laissent la place à l'expression du fruit grâce à une macération des baies entières à froid.

Depuis 2009, la famille développe une cuvée confidentielle et haut de gamme, destinée aux tables étoilées et aux grands hôtels : Orbite. La particularité de cette cuvée est la micro-vinification de grappes entières en fût de chêne pendant près de douze mois. Le vin est ensuite vieilli en fût plus petit pendant un an, et passera quelques mois supplémentaires en fût d'un vin pour l'assouplir. La deuxième particularité d'Orbite est que son assemblage change chaque année. Merlot et Malbec en 2009, addition de Cabernet Franc en 2010, ou 100 % Cabernet Sauvignon en 2011. Le défi de cette cuvée est à la hauteur de la soif d'innovation de la famille Bouscasse.

La détermination et le travail de la famille porte ses fruits. Yann est résolument tourné vers l'international et Cantinot exporte 60 % de sa production.

Exigeants sur la qualité Yann et Florence Bouscasse n'en maternent et élèvent pas moins leurs vins comme leurs propres enfants. Nicolas dit même que Cantinot est le petit dernier de la famille !"

Sylvia van der Velden


art_22

DECANTER BEST VALUE BORDEAUX

STARS FROM THE*-BLAYE COTES DE BORDEAUX

HIGHLY RECOMMANDED  INDIVIDUAL JUDGE'S SCORE

CHATEAU CANTINOT 2009  SCORE 18/20  93pts/100

4 STARS

STEPHEN BROOK 18/20

JAMES LAWTHER MW 17.5/20

SEBASTIAN PAYNE MW 18.5/20

The finely scented, ripe Cabernet in the mix demonstrates lovely fruit and a touch o real class. Medium-bodied and sleek, with ample acidity and freshness, concentrated and tangy. 3Even has a saline edge. The palate is a well judged balance blend. Thoroughly enjoyable; Chapeau !

HIGHLY RECOMMANDED    INDIVIDUAL JUDGE'S SCORE

STEPHEN BROOK  18/20

JAMES LAUGHTER MW  15/20

SEBASTIAN PAYNE MW  19/20

LES TOURS DE CANTINOT 2009   4 STARS

Toasty blackcurrant nose. Medium-bodied, svelte and stylish, nicely shaped and finely tuned, with coffe notes and refined tanins. Still marked by polished oak ageing, but with quality of fruit below the surface and a lovely balance of flavours.

MY TOP THREE   STEPHEN BROOK

LES TOURS DE CANTINOT 2009  The Bouscasse family arrived here in 2002 and two of their cuvees showed exceptionally well. I like les Tours, made from the ripest grapes and aged in conical wooden vats. The regular Cantinot is shapely and elegant but les Tours is even more so-a wine of exemplary charm and balance 18/20   93/100

MY TOP THREE   JAMES LAWTHER  MW

CHATEAU CANTINOT 2009

This first came to my attention at a tasting organised by consultant Olivier Dauga in june 2010. Then and now I like the freshness and drinkability. Under new ownership since 2002 this is an estate to watch. 17.5/20  91/100

MY TOP THREE  SEBASTIAN PAYNE MW

CHATEAU CANTINOT 2009 This small property's wine were new to me and a good discovery. Polished, with lovely balance and delicious rounded palate, this would compare well with more expensive well-known names from Saint Emilion or the Médoc. This small property exhibited the charm and fruity fragrance I was looking for. 18.5/20  95/100